Applis météo

Filet Billet_685_bleu3_OKQuand j’ai commencé à faire de la moto (j’étais petit), on disait : « Le week-end prochain, on va en Haute-Loire ». On allait en Haute-Loire, et la météo, on faisait avec. Quitte à rouler deux jours sous la pluie, et à inventer toutes sortes de procédés ingénieux pour en minimiser les effets. Je me souviens des sacs-poubelles dont on se chaussait avant d’enfiler nos bottes à pas cher (le Gore-Tex restait à inventer), et du bruit que faisait dans le vent la partie qui dépassait et qui n’avait pas cramé contre le moteur. Je me souviens aussi de l’odeur méphitique qui émanait des bottes, le soir au gîte, après que nos pieds aient mariné dans le plastique une journée durant.

Image_simon2_304On aurait pu s’aider de la météo à la télé, mais on ne regardait pas la télé. Notre seul recours était ces proverbes issus du fond des âges et à l’utilité incontestable, genre « Pluie en novembre, Noël en décembre », « Pingouins dans les champs, l’hiver sera méchant », ou encore « Noël au balcon, enrhumé comme un con »…

Puis la météo par téléphone est arrivée, puis l’Internet et les sites spécialisés, puis les applis météo pour smartphones – qui permettent en cours de route de reprogrammer son parcours, en fonction du temps qu’il fait et surtout qu’il va faire. Ces applis météo sont devenues innombrables, et dédiées à des activités spécifiques : le ski, la plage, la montagne… et même la moto. Beaucoup sont fournies par Météo France, mais pas que.

Du coup on ne fait plus de la moto comme avant : à défaut de pouvoir choisir quand on roule (tout le monde n’a pas la « chance » d’être retraité, ou de vivre de ses rentes), on peut désormais choisir l’on roule (= là où il fait beau).

Les fabricants de vêtements de pluie pour moto devraient exiger des compensations.

Capture d’écran : application Météo France pour iPhone (merci à S.)

Publicités
Cet article, publié dans Billets, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Applis météo

  1. Excellent ! Je suis morte de rire en lisant les proverbes… Mais je ne devrais pas trop faire la maline : j’ai pas de smartphone (ouais… j’ai quand même un téléphone portable hein ? Mais il est pas « smart »… du coup pas d’applis) et je vais bosser tous les jours à moto (okay… sauf au milieu de l’hiver, on est d’accord).
    Alors ma stratégie météo c’est : je sors mes chiens et j’en profite pour mater le ciel et humer l’air, sauf que ça ne marche pas toujours. Il nous joue des tours, le ciel. Du coup j’ai constamment mon matos de pluie dans mon sac à dos…

    Je crois que je vais tenter de me tourner plutôt vers les proverbes qui m’ont l’air pas mal fiables. 😀 Happy week-end on the road, Mr Biker !

  2. Philippe dit :

    Ton billet me fait penser à la citation d’un jeune qui disait (pour la montagne à vache) : « qui trop écoute la météo passe la journée au bistrot »…
    Maintenant, il roule en moto… avec une sympathique 125 SR. 🙂

  3. solexnihilo dit :

    Ici, quand on voit Le Havre, c’est qu’il va pleuvoir, si on ne le voit pas, c’est qu’il pleut déjà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s