Je vais demander la nationalité suisse

Filet Billet_685_bleu3_OKIl n’y a pas bien longtemps, j’ai traversé la Suisse à moto. D’ouest en est, quasi intégralement. J’ai beaucoup aimé ce pays, avec une réserve cependant : j’ai trouvé que la météo était un peu trop belge (on trouvera ici, en note 1, une définition aussi rigoureuse que scientifique de ce qu’est une météo belge).

Mébon, malgré cette réserve, j’ai quand même décidé de demander la nationalité suisse. Parce que j’ai aimé les routes magnifiques, les vaches violettes, les routes magnifiques, les petits trains rouges, les routes magnifiques, les belles montagnes avec leurs beaux glaciers (du moins ce qu’il en reste) posés dessus, et, enfin, les routes magnifiques.

En outre :
— de une, je trouve génial le système de vignette pour l’autoroute, uniquement basé sur des contrôles aléatoires, un peu comme quand je prends le tram chez moi (et où je ne suis jamais contrôlé). C’est ballot, j’aurais peut-être pu économiser CHF 40.

DSCN3448_h220D’accord, ça fait cher du kilomètre, quand on achète la vignette à la fin de l’année. Mais c’est de ma faute, aussi, j’avais qu’à venir avant. Avec ce système, on ne risque pas de se retrouver, à une barrière de péage, avec un semi-remorque dans son feu rouge et, devant, un type qui, via l’interphone, essaie d’expliquer à quelqu’un qui se trouve à 50 km que son ticket s’est envolé par la fenêtre, quand Gilberte l’a ouverte pour que Kiki puisse respirer l’air du dehors. « Parce que vous comprenez, m’sieur, Kiki, la clim, ça la stresse, et après, elle nous fait des poussées d’eczéma » ; on ne risque pas non plus de se retrouver en train de donner de grands coups de poing à l’appareil qui a avalé votre CB (« La CB pour deux euros, chuis trop naze ! »), et refuse de vous la rendre ;

— de deux, les Suisses aiment la typographie. Moi aussi, et je la trouve sous-estimée chez nous. Sauf exception : par exemple Étienne Robial, directeur artistique, graphiste et illustrateur ayant entre autres signé les logos de Libération et de M6, ainsi que tout l’habillage de Canal +, aime à dire qu’il a déménagé parce qu’une publicité peinte en Futura, sur un mur face à son domicile, ne respectait pas l’approche recommandée par son créateur Paul Renner ! Etienne Robial est français, mais il est vrai qu’il a fait une partie de ses études à l’École des Arts et Métiers de Vevey.

typo1_239La typographie, c’est drôlement important : elle habille un texte comme le vêtement un corps, et lui donne du caractère. Il y a une typographie en jean, une typographie en petite robe noire, une typographie en costume trois pièces… En Suisse, les enseignes et autres inscriptions peintes typo2_239sur les murs des hôtels, restaurants et commerces divers ne sont jamais en Arial ou en Comic Sans. Bon, pour les hôtels et surtout les restaurants, les connotations sont souvent les mêmes (le gothique des cousins germains, le bon temps d’avant, l’entre-soi), mais pas que, quand la typographie suisse se souvient des maîtres du Bauhaus.

La Suisse a donné à l’art typographique de grands créateurs comme Max Bill, Max Miedinger (à qui l’on doit… l’Helvetica !) ou Adrian Frutiger. Il y a de l’Univers et du Frutiger sur mon Mac depuis que je suis tout petit, et ça me rend triste d’apprendre, dans Le Temps de ce 27 septembre, que leur auteur vient de mourir ;

DCIM112GOPRO

— de trois, je n’ai pas vu un seul ralentisseur en Suisse ! Quelle leçon ! Partout comme en Suisse il devrait être suffisant de rappeler à l’entrée des villes que la vitesse est limitée à 50 km/h (occasionnellement 30). J’arrive en ville, je roule à 50, point barre. On ne devrait même pas avoir besoin de panneau ! Et je n’imagine pas, parce que les Suisses n’ont pas de ralentisseurs, qu’ils aiment moins leurs enfants que nous ! De tout’f’, nous, on a beau les invoquer aux entrées des villages pour faire ralentir les crétins, ils ne le feront que s’ils aperçoivent un uniforme bleu, ou qu’un maousse ralentisseur leur fait se cabosser le crâne contre le toit de la voiture ;

— de quatre, en Suisse, la vitesse sur route est limitée à 80 km/h, et semble, ô surprise, globalement respectée. J’émets à ce sujet deux hypothèses, d’ailleurs non incompatibles : a) ces gens ont tout compris ; b) la plupart ont lu ceci. 🙂

Pour toutes ces raisons, donc, j’ai pris la grande décision qui fait l’objet de ce billet. Cela va m’obliger, dans un premier temps, à changer de métier. Comme nouveau métier, je vais faire chanteur célèbre. Comme ça, avec mon premier million d’euros, j’achèterai une chambre de bonne à Saint-Moritz (avec un garage pour ma moto s’il me reste assez d’argent), et je demanderai la nationalité suisse.

Ça va pas traîner, c’t’affaire. C’est sûr !

Publicités
Cet article, publié dans Billets, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Je vais demander la nationalité suisse

  1. Yo Mr Biker !
    Mais trop cool ! T’as été dans mon beau petit pays qui ressemble à une maquette de train électrique.

    J’adore ton billet, il fait battre mon petit coeur rouge à croix blanche. J’ai ri au chapitre « Kiki » et quant au passage qui traite de la typo, TOUCHÉ !

    Je suis fille de typographe, je calligraphie à tout va et mon papa, l’âge de la retraite arrivé, a créé avec des passionnés un musée consacré à l’histoire de la typo, de l’imprimerie et du papier qui s’appelle « L’espace Gutenberg » 🙂

    Ben quand t’auras attaqué ta carrière de chanteur et que tu déménageras là-bas, fais-moi signe, je te filerai l’adresse.
    Sérieux quoi… si tu retournes en Helvétie, j’aurai quelques bons tuyaux à te donner.

    Tralalaouti ! (Ouais, on youtze dans la famille ! Hahaha !)

    Passe un très beau week-end. Vrooom ! Vroooom !

  2. Ping : Là d’où je viens… | ☆ I want to hear the Scream of the Butterfly ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s