Divorce à l’italienne

Filet Billet_685_bleu3_OKCes deux mois de quasi canicule (c’est du moins comme ça que j’ai ressenti cet été 2015) et ses effets sur le goudron des petites routes ne furent pas sans conséquences sur le moral du motard lambda que je suis. Du coup, certain jour où ma nouvelle moto s’est mise à s’approcher dangereusement de la frontière qui sépare moto de caractère de moto caractérielle, j’ai pris les boules, comme on dit dans les pièces de Pagnol. Et j’ai décidé de me séparer d’elle. Définitivement. 

DSCN3060_h390Avisant au bord d’une petite départe-mentale un rocher d’environ 1 500 tonnes en équilibre précaire, et manifestement sur le point de tomber sur la route, j’ai garé ma moto juste en-dessous. J’y ai prélevé le strict nécessaire – notamment de quoi me faire du thé et un paquet de Spéculoos (hello Daniel !) –, et je suis tranquillement allé m’installer sous un pin, à bonne distance. Tout en réfléchissant à une embrouille pour l’assurance aussi géniale que celle d’Assurance sur la mort, j’ai attendu que la loi de la pesanteur fasse son oeuvre. La loi de la pesanteur est dure, je sais, mais c’est la loi.

Au bout d’une heure il ne s’était rien passé, je n’avais plus d’eau chaude dans mon thermos ni de biscuits dans mon paquet, et je me suis mis à penser que, contre toute apparence, le rocher n’allait peut-être pas tomber aujourd’hui. Puis qu’à cette moto, j’étais déjà très attaché, et qu’une relation passionnée valait mieux qu’une relation tiède, ou raisonnable, ou que pas de relation du tout ! En somme que je ne me voyais pas repartir sans elle. Alors je suis remonté dessus en vitesse (il n’aurait plus manqué que le rocher tombe à ce moment !), et je suis parti chercher un peu de fraîcheur du côté de Saint-Paul-le-Froid. Je ne l’y ai pas trouvée, mais c’est une autre histoire.

*

Il semble qu’avant d’être dégagés par l’érosion, les rochers composant la « pyramide en porte-à-faux » située en Lozère, sur la D 7 au nord-est de Sainte-Eulalie, aient surgi il y a un peu plus de 7 millions d’années (au tortonien, ne croyez pas que j’ai trouvé ça tout seul !) Aux dernières nouvelles, ladite pyramide intrigue toujours les touristes, qui continuent de la photographier… à bonne distance.

Publicités
Cet article, publié dans Billets, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Divorce à l’italienne

  1. Girard dit :

    J’ai failli te croire !

  2. Daniel78 dit :

    Hello Jihel,
    L’espace d’un instant j’ai vraiment cru qu’une rupture se préparait.
    Content que ce rocher t’ai laissé le temps de finir de déguster ton thé Russian Earl Grey accompagné de Spéculoos.

  3. PhiB dit :

    Ouf … Quand j’ai vu le titre j’ai eu peur !
    Mais non, tu vas aller jusqu’à la lune avec ta belle italienne ☺

  4. Captain Bertie dit :

    Commencerais-tu à regretter la Bullet ? Comme on le dit souvent « la moto parfaite n’existe pas ». N’empêche qu’il y en a, compte tenu de l’usage que l’on en fait, de moins imparfaites que les autres…

    • jihel48 dit :

      Non non, la V7 et moi, on est réconciliés maintenant. Il m’a fallu accepter ses défauts (la mauvaise volonté à froid, une certaine rugosité en bas), pour me concentrer sur ses qualités (le couple, l’agrément du roulage à mi-régime).

      Ainsi va la vie à deux : des compromis, sinon rien. 🙂

  5. Welcome back Mr Biker ! Hahahaha ! J’adore les scènes de ménage entre les motos et leur amoureux (ou amoureuse). 😀 Ça claque !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s