Trièves. Soleil d’hiver

Filet Video_685_b_OKSoleil de printemps en hiver aurait été plus juste, mais un titre doit être bref, non ? C’était pendant ces trois semaines d’anticyclone qui nous ont valu un temps superbe en montagne et des crises d’asthme dans les villes, il fallait pouvoir choisir son camp. Pour ma première balade de l’année dans le Trièves, ce 6 mars, j’ai voulu tester un bricolage inspiré de ceux d’Alex Chacon, mon héros. Le but était d’avoir un point de vue de 3/4 arrière, c’est à dire décalé par rapport à l’axe de la moto, et différent de ce qu’on obtient quand on fixe la caméra sur un repose-pied passager.

Pince GP_240x2J’avais donc confectionné une sorte d’équerre en bois, fixée sur le porte-paquets, et d’une largeur totale (50 cm) alignée sur celle de la moto + rétroviseur en bout de guidon. A l’extrémité, une poignée de VTT en mousse, censée filtrer les vibrations, sur laquelle était fixée la GoPro avec le système constitué d’une pince (aussi facile à manipuler que la poignée d’embrayage d’une Guzzi Le Mans) et d’un bras articulé.

Bon, on verra que j’ai encore des progrès à faire en matière d’inventions géniales. Mon bricolage ne donne de bons résultats… qu’à l’arrêt ! Les vibrations du moteur, et celles entraînées par le roulage font que les images sont quasiment inexploitables. J’en ai quand même gardé quelques-unes (28 secondes en tout, en trois plans), pour mémoire.

Dans ma recherche d’alternatives au point de vue unique dans les « films de moto » (mais y revenant toujours), j’ai également fait des essais avec la pince + bras articulé fixée sur le guidon, qui donne un angle meilleur que le simple collier de fixation standard – lequel collier permet surtout de voir le phare de près. Le point de vue n’est pas inintéressant, mais le guidon, monté sans le moindre silentbloc, transmet à la caméra les fatales vibrations causes du jello effect, ou effet de « vagues ». (Un jour j’essaierai de faire un point sur cette question, et sur celle, corrélative, du point de vue unique.) Là encore je n’ai gardé que deux plans de 9 secondes chacun, mais j’y tenais : le propos du film était de tester plusieurs points de vue depuis la moto et de me donner du grain à moudre pour l’année…

J’ai aussi, et pour la premère fois, fait quelques images avec la caméra sur le casque, mais orientée à 90° par rapport à la direction de la route. Bien sûr, je bouge trop la tête, mais je garde le truc, c’est un effet potentiellement intéressant.

Enfin, à cet inventaire de points de vue il faut ajouter trois apparitions qui seraient hitchcockiennes s’il n’y en avait qu’une (elles sont donc juste narcissiques).

Google_Loc2014_gris5Cela dit, au-delà des ces aspects techniques, la motivation principale de ce petit film était double : a) essayer de fixer quelque chose de la beauté des paysages du Trièves depuis cette D 34, quand la neige est encore présente ou toute proche, et b) mettre sur ces images la musique qui me trottait dans la tête pendant la balade, le Last Christmas de ce groupe vocal incroyable, belge et féminin tout à la fois, que j’écoute à longueur de journée en ce moment.

> Sur le Trièves, voir aussi
A Day in the Life
Une traversée du Trièves
Col de Mens

HD 720p


Créé en 1996, Scala & Kolacny Brothers est un groupe d’une soixantaine de jeunes filles de 14 à 20 ans, originaire de la ville d’Aarschot, en Belgique. Dirigé par Steven et Stijn Kolacny, il s’est spécialisé dans la reprise de tubes de supergroupes comme Metallica, U 2, Radiohead, Depeche Mode, ou de chanteurs comme Peter Gabriel ou Alanis Morrissette, arrangés pour choeur et simplement accompagnés au piano. Le Last Christmas du film est une chanson de Wham!, le groupe fondé en 1981 par George Michael.

J’ai découvert Scala avec le joli film de Katell Quillévéré, Un poison violent, qui utilise dans le générique de fin la chanson Creep (de Radiohead). C’est l’utilisation de cette même chanson dans la bande-annonce de The Social Network en 2010 qui a fait décoller la notoriété du groupe.

Publicités
Cet article, publié dans Vidéos, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Trièves. Soleil d’hiver

  1. Ded31 dit :

    Superbe flime.
    Magnifique éclairage sur les montagnes enneigées !
    Certes des vibrations, mais elles donnent vie au flime et à l’action à moto.
    Les travelingues casqués sont pas mal du tout.
    Savant mélange d’images, joli montage et musique « ha des couattes ».

    Bravo!

  2. mimi.lulu dit :

    Je n’avais pas encore visionné ce film, il est magnifique et la musique excellemment choisie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s