Frontières climatiques (Col de Rousset)

Filet Billet_685_bleu3_OKJ’habite à 17 minutes en moto du 45ème parallèle (pour savoir combien ça fait de kilomètres, voir ici). Localiser le 45ème parallèle ne sert pas à rien : cela permet de s’adonner à d’amusants jeux de société. En se plaçant à côté du panneau de la D 1075, par exemple, si l’on fait un pas en avant, direction Monestier-de-Clermont, on est plus près de l’Equateur que du Pôle Nord ; un pas en arrière, et c’est l’inverse (1).

GOPR0010_640

Bon, je ne vais pas dire qu’en faisant ces deux pas, la température change. Je veux juste faire remarquer que, comme on est pile-poil en zone de climat tempéré, avec la complicité du relief et de l’opposition versants nord/versants sud, il y a par ici plein de frontières climatiques. Passées ces frontières, quand il vient du nord, le motard sait qu’il peut s’enlever des couches, et que le printemps sera en avance. La contrepartie, c’est que début mars on le laisse derrière soi pour quelques semaines, quand on rentre à la maison. Au moins, on sait qu’il n’est pas loin, et puis on ne peut pas tout avoir.

Autour de chez moi, ces frontières (pour s’en tenir au domaine montagnard, car Valence marque aussi une frontière climatique, ou la Loire après Orléans), ce sont les Cols de la Croix Haute, de Menée, de Bacchus, et surtout le Col de Rousset (2), qui les surpasse et les résume toutes. Qui les emblématise, en somme. De surcroît, un tunnel y accentue l’effet de frontière, et, quand on vient du nord, l’impression de débarquer dans le « midi » : douceur et lumière du sud d’un côté (les lavandes sont à Chamaloc, à 15 km) vs densité de la couverture nuageuse et froideur de l’austère forêt de résineux, côté nord. Comme au Col de Menée, il n’est pas rare de ce côté-ci de (re)trouver la neige, au printemps, retour des premières balades.

Tunnel Rousset_2_420Au XIXème siècle, le franchissement du Col de Rousset était des plus dangereux, l’hiver surtout, et l’Inspecteur des Eaux et Forêts lui-même faillit y périr en 1850 ! Du coup, les habitants du Vercors central avaient pris l’habitude de se tourner de plus en plus vers Pont-en-Royans, et de moins en moins vers Die, où ils ne se rendaient plus que « pour des affaires judiciaires » (3). L’ouverture de la route des Grands Goulets en 1854 avait comblé les habitants du Vercors, parce qu’elle facilitait l’acheminement de leurs produits vers le Royans et la vallée de l’Isère (vers Saint-Julien, Villard-de-Lans et Grenoble, le « chemin vicinal à grande circulation n° 6 bis » ne fut achevé qu’en 1858), mais la grande question restait celle du débouché sur Die.

C’est pourquoi dans l’histoire des routes du Vercors, celle du Col de Rousset ne compte pas pour du beurre (4). Après l’épique construction de la route des Grands Goulets, les communes de Die et celles de l’intérieur du massif finirent, non sans mal, par se mettre d’accord pour l’amélioration du « chemin de Die ». En facilitant le franchissement du col, le percement du tunnel de Rousset, le 14 août 1866, parachevait la Grande Voie n° 10, Die ~ Pont-en-Royans par les grands Goulets (5).

Frontière climatique oblige, la différence de température entre les deux extrémités du tunnel était telle qu’il fallut y mettre des portes pour éviter que la neige ne s’y engouffre ! Aujourd’hui soigneusement muré côté Diois (même un bébé souris ne pourrait s’y glisser), ce tunnel, dont on aperçoit l’entrée au premier plan à droite sur la photo ci-dessous, est utilisé pour y remiser les engins de la station de ski construite sur l’autre versant. Il a été remplacé en 1979 par un tunnel « moderne », creusé environ 250 m plus au nord, et visible lui aussi sur la gauche de la photo.

DSCN9819b_640

Ce qui reste de l’ancienne route côté Diois est le lieu d’une pause rituelle pour admirer un paysage superbe, et, pour les motards, l’occasion d’y faire admirer leur moto. Selon que l’on franchit la frontière vers le sud ou vers le nord, on salive de plaisir anticipé devant la beauté de la route qui conduit au pays des lavandes et de la Clairette de Die, ou l’on revit les exploits accomplis à la montée (« T’as vu l’Audi comme je l’ai gravement atomisée dans la dernière épingle ? ») Dans tous les cas on fait ici un bon coup de moto, on prend la dix-millionième photo du site, à peu près la même que tout le monde, et on se promet de revenir.

On a bien raison.

DSCN9824_640

Notes
(1) Une stèle ornée d’un demi-mappemonde en bronze marque l’emplacement du 45ème parallèle sur le GR 91, qui traverse les Hauts-Plateaux du Vercors. Le Col de Rousset quant à lui est à la latitude de 44° 50′.
(2) La juste appellation est bien Col de Rousset, le col étant lié au village du même nom, situé quelques kilomètres plus bas côté nord. Idem pour le Col de Menée. Mais dans la région on a tendance à dire Col du Rousset. Moi le premier.
(3) Comme d’habitude, une partie des informations de cet article (et la photo en noir et blanc du tunnel de Rousset, côté Diois) est issue du n° 3 des Cahiers Culturels du Parc du Vercors (« Un siècle de routes en Vercors »), 1983. A également été utilisé l’indispensable Vercors. Safari-Patrimoine, de Patrick Ollivier-Elliot, La Fontaine de Siloé, éditeur, 2010.
(4) Il y a un private joke dans cette phrase. Ceux qui connaissent le Vercors méritent bien quelques petites attentions. 🙂
(5) Jusqu’à l’ouverture de la nouvelle route, la « grande route de Vassieux » (= un assez bon chemin) permettait aux habitants du Plateau, après avoir traversé la Plaine des Trois Frères, de rejoindre Die par le Col de Vassieux et le joli village de Marignac. La dernière partie du Col de Vassieux n’est accessible qu’à pied (ou en VTT), mais vaut le détour : par temps clair la vue est superbe sur le Diois, et, au-delà, sur les Baronnies et le Mont Ventoux. Un bel itinéraire en crête permet ensuite aux marcheurs de rejoindre le Col de Rousset, sur lequel on arrive par un spectaculaire chemin taillé dans la falaise.

Publicités
Cet article, publié dans Billets, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s