Je roule à la bonne vitesse

Filet Billet_685_bleu3_OKSur la route, je roule à la bonne vitesse. Au cas où certains l’ignoreraient, la bonne vitesse est de 80 kilomètres à l’heure (mesurée au compteur, je précise, sans quoi le troisième argument ci-après perd tout son sens). Avec ma moto, c’est évident, mais peut-être pas que, comme on va le voir.

Avec ma moto c’est la bonne vitesse parce que :
— à 80 km/h, le moteur ronronne tranquillement, comme un (très) gros chat, et donne l’impression de pouvoir vous emmener ainsi à l’autre bout du monde. Là où l’on dit qu’il fait toujours beau, comme le chante joliment Emily Loizeau ;
— à 80 km/h, le vent n’est pas encore fatigant (sur ma moto je suis assis bien droit, et avec le large guidon qui remplace celui d’origine, la prise au vent est maximale), et sert juste à rafraichir le pilote. Bon, le conducteur, si on veut ;
— à 80 km/h, l’aiguille du compteur est à « midi », et indique pile la direction à suivre : droit devant. Pas besoin de GPS !

80kmhAparssa ce 11 juillet 2013, Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur qui persiste à penser que la vitesse est la « cause essentielle » de la mortalité routière, a déclaré sérieusement envisager une baisse de 10 km/h de la vitesse maximale autorisée : les autoroutes seraient limitées à 120 km/h et les routes secondaires à 80 km/h. Chez nos voisins Suisses, c’est déjà le cas, comme au Danemark, en Norvège…

Ca va ièch au Café des Sports (au Café du Commerce aussi), chez Marco sur RTL, sur RMC dans les « Grandes Gueules », et chez Bourdin.

Quant à moi, les propos de Valls ne me surprennent pas : j’ai toujours été en avance sur les modes ! 🙂

*

> Mise à jour du 1er octobre 2015
Plus de deux ans sont passés depuis cet article, et je roule maintenant avec une moto (un peu) plus puissante que la Bullet, et capable d’un vrai 160 km/h sur autoroute allemande. Mais les deux premières des raisons énoncées ci-dessus n’ayant pas changé, je continue bien souvent à succomber aux charmes de la bonne vitesse.

>> Mise à jour du 12 janvier 2018
Le 9 janvier dernier, le Comité interministériel de la sécurité routière  a entériné un plan en 18 mesures intitulé « Sauvons plus de vies sur nos routes ». La mesure n° 5 vise à « réduire de 90 km/h à 80 km/h les vitesses maximales autorisées sur les routes à double-sens, sans séparateur central en dehors des routes à deux fois deux voies et des routes à trois voies qui sont conçues pour permettre des dépassements sécurisés ».
Mise en application prévue : 1er juillet 2018.

Pas encore, à ce jour, recueilli les réactions du Café des Sports.

>>> Mise à jour du 1er juillet 2018
Seuls les Martiens l’ignorent : ce jour est celui de l’application, dans ce pays, de la limitation de vitesse à 80 km/h « sur les routes à double-sens, sans séparateur central ». Les panneaux lumineux au bord des routes et les spots de la Prévention Routière le rappellent aux distraits (mais pas aux Martiens) depuis plusieurs semaines déjà. « Dans deux ans, on fera les comptes », assure le gouvernement, et aussi que cette mesure n’est pas prise « pour emmerder les gens », comme le dit suavement Edouard Philippe.

Pour ce qui me concerne, c’est à dire égoïstement, ladite mesure m’en touche une sans faire bouger l’autre, pour rester dans le même registre que le premier ministre (ou plutôt dans celui d’un ancien président de la république). D’abord parce que les routes que je préfère sont celles où déjà approcher le 80 km/h relèverait d’un comportement suicidaire. Ensuite parce que les arguments des « anti 80 km/h » me semblent le plus souvent peu convaincants. Outre qu’ils témoignent du côté « râleur » et incivique des Français (en 2014, une étude nous plaçait en avant-dernière position du classement du civisme en Europe, juste devant les Slovaques. Cf. L’Esprit Public de ce jour), je trouve que s’y mêlent allègrement mauvaise foi et hypocrisie.

Passons sur la grotesque et indécente protestation d’« atteinte à nos libertés », déjà proférée par ceux qui pestent contre la limitation à 30 km/h devant les écoles, ou qui vitupéraient le port de la ceinture de sécurité en 1973. Et disons franchement (c’est le fruit de mes observations énervées en près de 400 000 km parcourus à moto) que ceux qui chérissent aujourd’hui le 90 km/h ont passé leur temps à s’essuyer les pieds dessus. Sauf à l’approche d’un radar ou d’une camionnette bleue : incivique le Français, mais près de ses sous quand même. Comme souvent dans ce pays, plutôt que d’édicter une nouvelle loi, il aurait été bon, déjà, de faire que soit respectée la précédente. Faire qu’elle soit acceptée et intériorisée par tous, ça serait encore mieux ? Bien sûr, mais il faut pas rêver non plus.

Quant à l’argument du « temps perdu » sur les routes de nos belles provinces, il débouche vite sur la vieille opposition entre le « Paris arrogant » et la « province pleine de bon sens » (laquelle devrait être davantage touchée par la mesure), voire entre les « élites » et le « peuple ». La dirigeante de l’extrême-droite française aurait dû être flashée pour la vitesse avec laquelle elle a pris le parti des « anti 80 » : invoquer la défense du « peuple » contre les « élites », ça ne mange pas de pain, et c’est quasiment la définition du populisme.

Cet argument du « temps perdu » ne tient pas devant les mathématiques, pas plus que devant l’épreuve du réel : sur un trajet de 100 km, un conducteur roulant à vitesse constante mettra seulement 9 minutes (8 mn 24 exactement) de plus à 80 km/h qu’à 90. Mais aucun trajet ne se faisant à vitesse constante, cette hypothèse est purement théorique, la durée réelle du trajet dépendant d’une multitude d’autres facteurs : les villages traversés où l’unique feu est au rouge plutôt qu’au vert ; le camping-car, le bus scolaire ou la voiture sans permis derrière lesquels on se retrouve coincé, ou pas ; le nombre et la durée des pauses café-verre d’eau ; conséquemment le nombre d’arrêts induits par les pauses en question, etc.

Deux journalistes du Progrès de Lyon ont fait ce test en conditions réelles sur 120 km. Au final, la différence mesurée est de seulement 2 minutes 40, selon qu’ils roulaient à 80 ou 90 km/h.

Bien sûr, les arguments qui me « parlent » le plus, on peut les lire dans la presse moto, notamment quand elle reprend ceux de la FFMC. J’en signale deux en particulier :
— sur une moto qui peut rouler à 250 km/h, rouler à 80 km/h empêchera sans doute d’emmener le dernier rapport, voire l’avant dernier – surtout si c’est un twin italien ! D’où (légère) augmentation de la consommation, de la pollution (?) et fonctionnement mécanique sous-optimal. Certes. Mais avec ce type de moto, les 10 km/h contestés n’y changeront pas grand chose, et c’est depuis l’entrée en vigueur des limitations de vitesse que l’usage sur route de machines de course à peine civilisées a quelque chose de, comment dire, incongru.
— le second est plus préoccupant : alors que certains camions constituent déjà un réel danger sur nos routes, à 80 km/h, vitesse qu’ils peuvent maintenir presque partout, ils seront plus difficiles à doubler pour qui est respectueux de la loi. Curieusement du reste, personne n’a songé à baisser de 10 km/h la vitesse des camions ! Parce qu’aucun gouvernement n’a envie de se mettre à dos les routiers ? C’est pas faux.

C’est ici que l’enfant du conte d’Andersen « Les habits neufs de l’empereur » s’écrierait sans doute : « Mais si la vitesse est limitée à 80 km/h et que le camion roule à 80 km/h, pourquoi vouloir le doubler ? »

Cet article, publié dans Billets, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Je roule à la bonne vitesse

  1. franck dit :

    Que du bonheur merci pour ce blog ! toujours un plaisir de lire ces nouvelles ! continuez à nous faire rêver !!!

  2. Etienne dit :

    22 juillet 2013, 1er octobre 2015, tiens 18 janvier 2018 ! On fait un petit tour sur la lune maintenant ?
    80 Km/H sur les départementales ? Moi j’irai à 90 Km/H comme toujours !
    Bon il faut dire que depuis un an je me suis rendu compte, merci les radars pédagogiques et le GPS, que mon compteur était un gros vantard de 10 Km/H supplémentaires…

  3. expert38 dit :

    Sur la mise a jour du 1er juillet 2018… on t’a retrouvé Jihel. Mais qu’attends tu pour revenir ? Merci d’avance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s