Histoire des Treize

Filet Billet_685_bleu3_OKParce que ça porte malheur, je ne suis pas superstitieux. Mais quand même : ma Bullet actuelle est ma douzième moto. Elle satisfait pleinement le motard que je suis aujourd’hui, mais impossible de ne pas penser que, si j’en changeais, la prochaine serait la treizième.

Gloups ! Avec un tel numéro, à quoi s’ajoute le dérèglement de tous mes sens (tout ce que je peux dire de ma santé, c’est ce que Serge Gainsbourg disait de… sa propre tête : dans un an je serais content d’avoir celle que j’ai aujourd’hui), sûr que mon assureur triplerait ma prime.

Moitié pour plaisanter, moitié pour rire, c’est ce que j’ai dit à mon concessionnaire, quand j’ai acheté la Bullet :
« C’est ma dernière moto, parce que si j’en avais une autre après celle-là, elle aurait le numéro 13.
— Pas grave, vous n’aurez qu’à m’en acheter deux en même temps ! », il m’a répondu.

Non seulement mon concessionnaire est très bon dans l’exercice de son métier, mais en plus, il est drôle.

Cet article, publié dans Billets, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Histoire des Treize

  1. Etienne dit :

    Comme hier il n’y avait rien de nouveau sur le blog (comme annoncé), j’ai relu (comme annoncé) ce billet en pensant que pour moi la bullet c’est ma première moto et que je suis déjà entrain de regarder pour une deuxième ! Et si le virus du motard ce n’était pas de rouler mais de changer de moto ?

  2. Etienne dit :

    Ok.
    Vivement vendredi prochain !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s